D’un point de vue général, les conditions sanitaires prévalant en Mongolie sont pas toujours excellentes.

Avant le départ: Consultez votre médecin  et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire.

Vaccinations: La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-polimyélite est recommandée. Autres vaccinations conseillées (selon la durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites A et B (il est possible de se faire vacciner contres les hépatites A et B à Oulan Bator) Compte-tenu de la possible survenue d’épidémies de méningites bactériennes, la vaccination anti-méningococcique est conseillée. La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Hygiène alimentaire: Il est conseillé d’avoir recours, pour la boisson, à l’eau embouteillée capsulée. Evitez la consommation d’aliments (poisson, viande, volaille, lait) insuffisamment cuits. Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.

Sida et maladies sexuellement transmissibles: prévalence non négligeable du VIH. Toute mesure de prévention est indispensable. Un test HIV peut être exigé pour un séjour de plus d’un mois.

Quelques règles simples: Ne caressez pas les animaux que vous rencontrez. Veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto). Emportez dans vos bagages les médicaments dont vous pourriez avoir besoin.

Risques particuliers:  La vaccination, notamment des enfants, peut être recommandée par votre médecin. En été, des quarantaines peuvent être décidées et des régions fermées aux voyageurs suite à des épidémies de fièvre aphteuse ou de brucellose. La ” peste de la marmotte ” réapparaît régulièrement. La chasse est interdite et, portant la consommation de la viande de marmotte prohibée.

Recours sanitaires: Les infrastructures médicales sont défaillantes, surtout en province et les problèmes de communication rendent très lentes les prises en charge médicales et les retours vers la capitale, lorsqu’ils sont nécessaires. Il est impératif de disposer d’une excellente assurance de type maladie/rapatriement couvrant la totalité du séjour en Mongolie et disposant de correspondants administratifs et médicaux sur place (point à vérifier avant de partir). Les rapatriements sur civière par vol régulier à partir d’Oulan Bator sont totalement irréalisables en période estivale et quasi-irréalisables en période hivernale. Les rapatriements en position semi-couchée par vol régulier (en classe affaire) sont fonction de la disponiblité et du bon vouloir des compagnies aériennes desservant la Mongolie. Les vols réguliers sont bondés en été et peu nombreux en hiver. Il convient donc de vérifier les clauses du contrat ayant trait au rapatriement par avion médicalisé. Les délais d’acheminement de médicaments au départ de Paris peuvent être de 8 jours, y compris lorsqu’ils sont confiés à des sociétés spécialisées.

Santé

En dehors de Ulaanbaatar, les soins médicaux ne sont que très partiellement assurés. Il peut arriver que les personnes Rhésus négatif aient des difficultés à obtenir une transfusion sanguine. En cas de maladie ou de blessure grave, il est préférable de se faire soigner hors du pays.
Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat). Parmi d’autres maladies, il existe en Mongolie un risque de tuberculose.

L’équipe qui encadre la randonnée est composée de guides locaux et de spécialistes des randonnées équestres. Tout est fait pour minimiser les risques, mais il est important d’être en bonne santé et conscient des risques inhérents à nos voyages proposés dans un milieu sauvage, en haute altitude, certaines étapes nous emmenant à plusieurs jours de la piste la plus proche, donc de l’hôpital.
Etablissez votre trousse à pharmacie avec votre médecin, en tenant compte de l’éloignement de toute structure.
Préparez-vous physiquement quelques semaines avant le départ

PHARMACIE

Nous suggérons d’emmener une petite pharmacie, contenant les médicaments suivants:

– aspirine/ paracétamol
– comprimés anti-diarrhéique
– laxatifs
– pastilles contre les maux de gorges
– tube de crème antiseptique
– crème pour piqûres d’insectes
– médicaments ou articles de toilette régulièrement utilisés
Prevoir également les coups de froid, angines et toux, les dysenteries, des antibiotiques, et toutes les maladies auxquelles on peut être sujet, micropur.